Latest news

Test de réceptivité endométriale : tout ce que vous devez savoir

Le test de réceptivité endométriale (BioER) est un test génétique, basé sur l'analyse d'un petit échantillon de la muqueuse endométriale de la femme, pour savoir quel jour serait le meilleur pour transférer l'embryon au niveau de l’utérus, pendant le processus de fécondation in vitro .

Dans cet article, nous décrirons en détail les phases du test, ses avantages et à qu’il s'adresse.

 

Les étapes de l'analyse de la réceptivité de l'endomètre


Pour réaliser le test de réceptivité, il est nécessaire de réaliser une biopsie du tissu endométrial de la femme, 7 jours après le pic de LH endogène (LH + 7) dans le cycle naturel ou 5,5 jours après la première dose de progestérone (P + 5,5) en cycle substitué.

Le développement du test est simple. Au cours de la première phase, l’obtention d’ovocytes, la fécondation et la culture d’embryons seront effectuées ; et dans le deuxième cycle, l'échantillon est obtenu.

Ce test est de nature ambulatoire, donc aucune hospitalisation ne sera nécessaire. L'échantillon sera prélevé par un gynécologue dans son cabinet de manière simple et envoyé dans le cryotube fourni par Bioarray.

Ensuite , cet échantillon sera testé pour la réceptivité de l'endomètre et le jour optimal pour le transfert d'embryon. Compte tenu de cette analyse, trois résultats sont principalement possibles :

  • Pré-réceptif: indique que l'endomètre n'est pas prêt à recevoir l'embryon et que, par conséquent, le transfert à cette date peut ne pas être adéquat.

  • Réceptif: indique que l'heure à laquelle la biopsie de l'endomètre a été réalisée était le moment optimal pour transférer l'embryon en vue de l'implantation.

  • Post-réceptif: signifie que l'endomètre avait atteint le stade de l'implantation optimale de l'embryon , mais maintenant il l'aurait dépassé.


 

Avantages de l'analyse de la réceptivité de l'endomètre


Le test de réceptivité endométriale est particulièrement utile pour améliorer le taux de réussite des procédures de fécondation in vitro .

Un changement de la fenêtre de réceptivité de l'endomètre peut être l'une des causes de l'infertilité chez les femmes qui ont eu au moins deux échecs de transferts d'embryons après la fécondation in vitro. </ em>

De cette manière, grâce à cette analyse, il sera possible de faire les ajustements nécessaires pour personnaliser la procédure de fécondation et programmer le transfert d'embryon lorsque l'endomètre est réceptif et prêt, afin que l'embryon en développement puisse s'implanter correctement.

Par exemple, avec un résultat post-réceptif, une indication possible sera d'effectuer le transfert un jour avant ; dans un cycle substitué, c'est après 4 jours d'administration de progestérone au lieu de 5.

Bioarray utilise le test BioER, qui analyse l'expression de 72 gènes liés à la réceptivité endométriale et la réponse immunitaire associée à l'implantation. De cette manière, elle présente une plus grande sensibilité que la méthode classique de datation de l'état de l'endomètre, basée sur des critères histologiques, avec un haut degré de subjectivité.

De plus, l'analyse BioER intègre plus de dix ans d'expérience dans le développement d'études d'expression génique (transcriptomique), dans ce cas avec une large application dans le domaine de la santé.

 

À qui s'adresse le test de réceptivité de l'endomètre?


L'analyse de la réceptivité de l'endomètre est particulièrement indiquée pour les patients qui commencent des traitements de procréation assistée , présentant un plus grand bénéfice dans les cas où ils ont connu des échecs répétés au cours du processus d'implantation.

Par conséquent, il est particulièrement recommandé si la patiente a subi au moins deux cycles de fécondation in vitro qui n’ont pas réussi, bien que les embryons soient de bonne qualité, morphologiquement et / ou chromosomiquement normaux (confirmation par le PGT-A)

Des preuves scientifiques soutiennent son utilisation et des études récentes ont montré des améliorations des taux de grossesse, allant de 51 à 63% chez les patientes présentant un échec d'implantation récurrent.

Si vous avez des questions sur le test de réceptivité endométriale de Bioarray, vous pouvez nous contacter sans engagement.